Après avoir été fidèle à la console PlayStation 2 de Sony et semi-fidèle à la Xbox de Microsoft (3ème volet exclusif à la PS2), la saga Project ZERO sort exclusivement sur la nouvelle console de Nintendo, la Wii. Sorti le 30 juillet 2008 au Japon, ce nouveau jeu signé Tecmo a préféré le changement de gameplay à la révolution graphique des deux autres consoles concurrentes. Ce choix est discutable, mais n’appartient qu’aux développeurs. Project ZERO Mask of The Lunar Eclipse nous immerge donc dans l’aventure par la reconnaissance de mouvements de la WiiMote. Est-ce un bon choix de la part de Tecmo d’avoir créé ce jeu pour Nintendo ? L’ambiance reste-t-elle la même par rapport aux précédents épisodes ? Aurait-il été plus judicieux de développer sur une console Next-Gen ? Tant de questions auxquelles j’essayerai de répondre dans cette preview.


Voir les premières minutes du jeu en vidéo

Disque insérée, l’aventure commence. Deux modes de difficulté sont alors proposés aux joueurs : « facile » pour les novices et « moyen » pour les habitués. Votre choix effectué, vous commencez le jeu avec la jeune et charmante Madoka Tsukimori, qui est revenue sur l’île Rougetsu accompagnée de Misaki Asou dans le but de découvrir ce qui a provoqué le meurtre de deux de leurs amies d’enfance.

Prenant en main Madoka, on s’apperçoit tout de suite que nous ne sommes plus sur PlayStation 2, bien que les commandes ne changent pas énormément. La prise en main est donc très aisée pour ceux qui ont connu les précédentes versions.
Pour avancer, vous devrez bouger le pad analogique de la nunchuk connectée à la WiiMote. Les mouvements de la lampe-torche s’effectuent
par rapport à l’inclinaison de la Wiimote. Mais cette fonction qui c’est vrai est utile lorsqu’on veut regarder dans les moindres recoins n’est en fait qu’un gadget pour utiliser la détection de mouvements de la WiiMote. Quant à la Caméra Obscura, la détection de mouvements est plus utile lorsqu’on veut viser en haut ou en bas.

  

Lorsqu’un fantôme vous tient, la détection de mouvements sera votre seul allié : il faut bouger la Wiimote de droite à gauche pour lui échapper.
Les graphismes n’ont pas du tout évolué par rapport à Project ZERO 3. C’est le principal problème de la Wii et PZ ne déroge pas à la règle avec des graphismes identique à ceux des jeux Game Cube.

Lors de ce premier chapitre d’introduction, assez court, où nous contrôlons Madoka, l’aventure est assez linéaire avec énormément d’indications sur le chemin à suivre (en même temps toutes les autres portes sont verrouillées comme vous avez pu le voir dans la vidéo). Seul un fantôme se présente à nous après avoir découvert la Caméra Obscura, à la fin du chapitre
Le niveau de difficulté des combats augmentent avec l’avancement comme dans les précédentes versions. Lors du second chapitre, vous contrôlerez Ruka Minatsuki, le personnage principal de ce nouvel épisode de Project ZERO.

 

Autres petites nouveautés :
Lorsque vous éliminiez un fantôme, sa voix résonne entre vos mains. De même lorsque vous répondez au téléphone dans le second chapitre, la voix se dégage de la Wiimote. C’est un gadget qui apporte une nouvelle immersion, mais il possèdera aussi de gros défauts pour les francophones ayant quelques difficultés en anglais si le jeu ne possède pas de traduction vocale française.
Lorsque vous êtes proches d’un objet, le voyant en bas à gauche de l’écran devient bleu. On connaissait déjà cet indicateur pour annoncer la présence d’un fantôme à photographier ou une photo à prendre dans le but de briser un sceau.
Les points de sauvegardes ne sont plus sous forme de pilier éclairés d’une lumière bleue brillante, mais ceux sont des lanternes produisant une lumière jaune orangée.
Pour saisir un objet, vous devrez maintenir le bouton A pendant quelques secondes.

 
Pour terminer, PZ Mask of the Lunar Eclipse représente un peu le Survival-Horror destiné au grand-public. Vous ne trouverez aucune référence aux précédentes versions (comme nous en avions dans Project ZERO 3), il n'y a pas de vidéo de présentation au début du jeu. Nous n'oublierons pas l'introduction de PZ avec Mafuyu qui recherche Junsei Takamine, de PZ2 avec Mayu qui court derrière un papillon avant que les deux sœurs jumelles ne se retrouvent dans le village de Tous les Dieux, ou encore de PZ3 avec Rei qui perd son fiancé Yuu dans un accident dramatique. Dans PZ4, on se retrouve directement dans un manoir hanté sans aucune présentation vidéo. Le jeu vous immerge donc dans un environnement angoissant tout au long de l'aventure.
 
Bilan :
PZ Mask of the Lunar Eclipse reste un jeu angoissant et la Wii n'a fait qu'accroître cette angoisse. PZ n'a jamais été aussi réaliste que sur Wii, même s'il possède beaucoup de défauts, dont des bugs importants : freezes, collisions, une liste de fantômes qui ne se met pas à jour, un menu où les options ne sont pas sélectionnables.
Mais malgré ces bugs, l'immersion est totale et le jeu vous fera passer des nuits cauchemardesques.
  Preview effectuée par ProjectZERO.fr
Toute reproduction de l'article est interdite

Derniers messages
du forum

Sujet : Fermeture des inscriptions au forum (0 réponse(s))
Posté par : webmaster
Le 31/07 à 12h06

Sujet : PROJECT ZERO WII U (11 réponse(s))
Posté par : besebuth
Le 02/04 à 09h15

Sujet : bloqué au magazin (1 réponse(s))
Posté par : erin
Le 30/01 à 19h02

Sujet : Lien mort (1 réponse(s))
Posté par : erin
Le 30/01 à 18h44

Sujet : Poupées Hozuki (61 réponse(s))
Posté par : erin
Le 07/12 à 17h22

Sujet : Nouveau Project Zero annoncé ! (3 réponse(s))
Posté par : mato18
Le 14/05 à 01h22

Sujet : Project zero : textes en japonais (0 réponse(s))
Posté par : uenoeki54ban
Le 13/05 à 13h12

Sujet : problème avec la lampe spectral (2 réponse(s))
Posté par : mato18
Le 25/03 à 23h05

Sujet : mato18 présentation (0 réponse(s))
Posté par : mato18
Le 25/03 à 16h39

Sujet : patcher l'iso japonaise (1 réponse(s))
Posté par : nederseth
Le 15/01 à 19h54

cron